La première facture fiscale de la crise du coronavirus.

La CRDS, une contribution de 0,5% sur tous les revenus, devait s'éteindre en 2024. Elle sera prolongée jusqu'en 2033.   C'est une première hausse d’impôt, ou plutôt une non-baisse d’impôt : Lire la suite [...]