25 JUIN: La FAPT et les autres

 

          Ils étaient là les Postiers, les Télécoms, les Financiers qui à l’appel de leur Fédération étaient venus porter au représentant du gouvernemental toutes leurs revendications  couchées  par centaines sur des dizaines de pétitions, vu que leurs exploitants, leurs directions semblent frappées  du syndrome d’Usher (une maladie qui associe  perte d’audition (surdité) et des troubles de la vue jusqu’à la perte  de la vue)

          Mais il y avait aussi plein d’autres retraités à l’appel de l’USR13-CGT qui eux aussi avaient à faire parvenir un message au « Président normal » et à son « Ayrault, » de 1er Ministre: l’austérité –même drapée dans les oripeaux de la rigueur, ils n’en veulent plus. Leur pouvoir d’achat lui, il n’en peut plus de toutes les hausses constatées sur les produits de première nécessité (ne leur dites pas que ceux des téléviseurs ou de la balle de tennis  eux baissent : ils n’en achètent pas tous les jours) et s’ils réagissent face aux attaques contre la retraite c’est qu’ils savent  que les remèdes proposés pour cet  énième sauvetage (de Juppé à Sarko) seront aussi inefficaces que les cures précédentes dans la mesures où il n’y a aucune proposition nouvelle dans le financement et l’élargissement de l’assise des cotisations.

          Nos retraités ont peut être les Têtes Grises mais les idées claires ; ils ne veulent pas d’une société où les vieux seraient au boulot et leurs enfants ou petits-enfants au chômage !

           Et pour les recevoir….. le planton de service fera l’affaire ! Et vu que ces Messieurs recevaient une autre délégation de la CGT et  que nos revendications ils connaissent déjà en triple exemplaires mais que, oh rage, oh désespoir, ils semblent chaque fois méconnaître, nous  leur avons promis de continuer nos actions pour le Pouvoir d’achat.      

La charrette de nos revendications se remplit de jour en jour du mal être des retraités.

Faites gaffe quand elle va déborder !

Comments are closed.