Abondance, insouciance? Ou alors c’était il y a longtemps.

Dites, vous avez dit  « la fin de l’abondance » et « de l’insouciance » ?                    Abondance et insouciance pour qui Mr le Président ?

Aondance des étiquettes qui  s’envolent dans les rayons alimentaires français. Et ce n’est pas fini. A fin août et sur un an, la hausse moyenne s’est établie à 6,6 %, selon le panéliste Nielsen, mais certains produits ont beaucoup plus augmenté que d’autres. C’est le cas des viandes et volailles surgelées, qui viennent en tête avec une flambée de prix de 24,5 %, tandis que les pâtes ont progressé de plus de 18,3 %. L’huile a augmenté de 15,6 %, la catégorie beurre, margarine et crème fraîche de 13 %, aussi bien en rayon qu’en drive, précise encore le panéliste.

«Fin de l’abondance» ? En tout cas, ce n’est pas pour vos amis les Ultras riches  qui viennent de toucher, en abondance, des dividendes spectaculaires après des profits exceptionnels.. Les grandes entreprises n’ont pas rechigné à partager avec leurs actionnaires les fruits de la moisson extraordinaire de la sortie de crise. Les dividendes versés au deuxième trimestre 2022, au titre des profits réalisés en 2021, ont atteint des niveaux record de 44,3 milliards d’euros en France où la , hausse est encore plus impressionnante, à près de +33 % sur un an.

Mr le Président quand vous parlez de « la fin de l’insouciance» vous ne  parlez   pas  à nous, retraités auxquels vous avez menti en  leur garantissant le maintien de leur pouvoir d’achat et  à qui vous venez même d’officialiser une nouvelle  perte en revalorisant  que de 4% leur pension de base (les Complémentaires ne suivent pas)  alors que l’inflation est d’ores et déjà de 6.6% ?

Car c’est sûr, pas plus que  « l’’abondance »  nous n’avons connu  « l’insouciance » ou alors c’était il y a longtemps, au temps de nos culottes courtes et nos jeux d’enfant  !

Comments are closed.