AGIRC et ARRCO. Le MEDEF veut l’échec

Il semble bien que le Medef accumule toutes les raisons de faire échouer les négociations pour aggraver encore la situation financière des deux organismes et justifier les mesures qu’il préconise.

Or ses propositions visent à exonérer le patronat de toute contribution financière en faisant porter l’effort de redressement sur les seuls salariés et retraités.
On se souvient que, lors des précédentes négociations, le MEDEF avait même tenté une opération de chantage et d’intimidation en indiquant que si les organisations syndicales n’acceptaient pas des abattements temporaires, des abattements définitifs seraient imposés non seulement aux futurs retraités mais également aux retraités actuels ».

C’est le sens de ses propositions lors de la négociation de juin dernier :

  • reculer l’âge effectif du départ en retraite en appliquant des abattements pour tout salarié qui  liquiderait sa retraite complémentaire avant 65 ans.
  •  nouveau gel des pensions pour les trois années à venir.
  •  fin du statut de cadre en  prônant la disparition de l’AGIRC. 

La prochaine séance de négociation se tiendra le 16 octobre

D’ici là il nous faire signer massivement la pétition unitaire pour résorber les déficits et préserver le niveau des pensions sans reculer l’âge de la retraite.

On se mobilise et on mobilise les amis, parents, voisins ….. les 1er et 8 octobre (voir tracts

Comments are closed.