En soutien à l’Hôpital mais pas que ….. puisqu’il y a un CR du rassemblement du 26/05 !

C’est le moment de leur rendre au quintuple ce qu’elles, qu’ils nous ont montrés ces derniers mois et de transformer nos applaudissements, nos « Merci » en réels soutiens.

La situation catastrophique, inacceptable et intolérable des Hôpitaux a mis en exergue de façon criante les conséquences des différentes attaques et le démantèlement organisé dans tous les Services Publics.

Aux côtés des personnels de la Santé, des fonctionnaires et des usagers portons ensemble nos revendications pour des Services Publics de qualités répondant aux besoins sociaux, à l’occasion d’un  

MEETING  de l’UD CGT 13

mardi 26 mai à 13h30

au CHU de la Timone 

(entrée du côté des Urgences)

On vous y attend, nombreuses et nombreux dans le respect  des mesures barrières et de la distanciation physiqueN’oubliez pas de vous munir d’un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée.

MAIS AVANT….

Suite à l’annonce de la liquidation de la SAD, cela entraîne dans le département le licenciement de plus de 200 personnels (salariés,intérimaires, transporteurs), la perte d’activité qui remet en cause notre modèle social d’accès à l’information écrite. Les salariés occupent leur entreprise et portent avec la CGT un projet permettant de sauvegarder les emplois, les activités, pour une diffusion de la Presse accessible à tous et pour tous.

La CGT santé et action sociale appelait ce mardi à des mobilisations dans toute la France, en parallèle des rencontres du Ségur de la santé menées par le gouvernement. Pour les Bouches-du-Rhône, un rassemblement devant l’hôpital de la Timone a attiré quelques centaines de soignants en début d’après-midi. Pascale Jourdan secrétaire CGT de à l’AP-HM a dénoncé les conséquences locales de la crise de l’hôpital : « en prenant prétexte du plan blanc [lié au covid, ndlr] on a déréglé complètement le temps de travail. Des collègues ont fait des semaines de 60 heures. Et comme remerciements, les entretiens disciplinaires se sont multipliés. Il ne fallait surtout pas critiquer les moyens de protection mis en place ». Au niveau national, le syndicat réclame notamment un plan d’embauches massif, une hausse de salaire, une prime de 1500 euros versée à tous les agents et un retrait des plans de modernisation, tel que le Copermo, qui va toucher l’AP-HM.

« Nous ne voulons ni hommage, ni médaille, ni dons », a lancé la représentante syndicale sous des applaudissements nourris qui démontrent que les agents ne sont pas dupes …et ne veulent pas être floués . La CGT projette de réitérer des « mardis de la colère » toutes les semaines. Pour le 2 juin, la proposition est lancée pour « aller jeter des médailles » devant l’Agence régionale de santé. (Heure du rassemblement communiquée ultérieurement )

Comments are closed.