Intersyndicale des «9» du 18 avril 2019

 

Compte rendu de l’intersyndicale du 18 avril 2019

Toutes les organisations étaient présentes.

Pour la CGT : GARCIA Saturnin, POUSSIER Marie-Paule, FLORET Jean Pierre

1. Le bilan de la journée du 11 avril a été jugé très positif.  Il faut remarquer qu’un effort a été fait sur la remontée des initiatives dans les départements. Nous totalisons 63 903 manifestants pour 126 actions connues. Mais il manque encore 33 résultats. Globalement, une bonne couverture médiatique. Pour imager, « un camarade disait qu’en 2017 les médias étaient contre nous, 2018, ils commencent à percevoir l’enjeu des retraités ». Cela est naturellement dû à la persévérance de nos actions publiques. Plusieurs médias rappellent que nous en sommes à la 7e journée de mobilisation.

2. Une proposition avait été faite d’avoir rapidement une manifestation nationale. Déjà pour la CGT, nous n’avons pas mandat de proposer une nouvelle initiative. Concrètement, la CGT préfère continuer à mener des initiatives en territoire. On voit bien, comme disait un camarade que les initiatives menées dans les territoires, en ruralité marquent les esprits. Au-delà même des journées d’actions de nombreuses initiatives ont lieu sous des formes diverses. Le problème, c’est que l’UCR n’est pas forcément informé. Et pourtant, si l’on pouvait communiquer partout ce que chacun fait…

3. Notre ordre du jour devait porter naturellement sur les annonces de MACRON. Officieusement,  des informations commencent à fuiter.  • Une idée avancée : celle de revaloriser les « basses pensions à partir de l’inflation ». Le plafond serait fixé  à 2 000 euros, tant pis pour ceux qui perçoivent 2001 €. Rien n’est clair dans la proposition : cette revalorisation dépendra t’elle du foyer fiscal. Est-ce que ce sera une augmentation des pensions calculée annuellement  sur l’inflation ou une allocation versée ? Dans tous les cas, le gouvernement oppose ceux qui gagnent moins de 2000 € et les « riches » qui gagnent un peu plus !
• Le Conseil constitutionnel peut-il accepter que certaines pensions soient désindexées et d’autres revalorisées en fonction de l’inflation ? Cela peut être un point d’appui pour notre action. • Nous avons décidé de réagir très rapidement aux propositions qui seront faites. Il ne faut pas laisser croire qu’enfin le gouvernement a entendu les retraités. Pour cela sans attendre une prochaine réunion de l’intersyndicale un camarade est chargé aussitôt de proposer une déclaration de l’intersyndicale.

4. Notre principale mobilisation s’appuie sur la carte pétition. La proposition est faite d’apporter les cartons  de cartes à MACRON le 20 juin. Des militants accompagneront la délégation. Pour cela, avec ceux qui désirent, nous nous retrouverons le matin à la Bourse du travail. Ce sera l’occasion de débattre ensemble pour en fin de matinée se rendre à l’Élysée (c’est une proposition qui est à affiner).

5. Prendre rendez-vous avec le groupe socialiste, relancer Gilles LEGENDRE, président de la REM, (ce qui n’est pas une affaire gagnée). Nous ne le lâcherons pas.

6. Information sur le HCFEA* et loi dépendance. Constat est fait que la France dépense peu sur les besoins en matière de perte d’autonomie. Par exemple, la France dépense 1 point de PIB en moins que la Suède.  Le rapport LIBAULT : pour une réforme de la politique du grand âge a fait 175 propositions. On ne sait pas ce qui va en sortir ! BUZIN a organisé un groupe de travail. Les fédérations ont déjà été conviées avec les professionnels, des associations. Encore une fois, les organisations de retraités ont été ignorées par la ministre. Quand nous l’avions rencontrée elle avait pris des engagements en matière de présence dans les groupes de travail, elle fait  la démonstration que ses promesses ne sont pas tenues. Une camarade est chargée d’écrire à BUZIN pour lui rappeler ses promesses non tenues, son mépris pour les retraités. Faisons connaître ce courrier dans nos initiatives.

7. L’intersyndicale a rencontré une délégation de l’intersyndicale des EHPAD afin de faire le point sur les mobilisations. Nos camarades de la CFTC ont choisi de ne pas participer à cette rencontre estimant que cela était la seule affaire des organisations syndicales d’actifs. A cette rencontre nous avons débattu avec les camarades de la CGT, FO, SUD, UNSA, CGC, l’AD-PA*. Les camarades ont montré combien le rapport LIBAULT est loin de répondre aux besoins. Les financements sont largement insuffisants. « Nous sommes devant un gouvernement qui nous écoute, mais nous entend pas ». Les principales exigences :   • renforcer les effectifs : revendication du 1 pour 1 ; • rendre attractives les professions concernées (EHPAD et Aides à Domicile) en matière de qualifications, de reconnaissance et de salaires… • financement et tarification.

Une exigence forte de leur intersyndicale création de 40 000 emplois rapidement (20 000 pour le domicile et 20 000 pour les EHPAD, avant fin 2019) ce qui correspond pour les EHPAD à environ 2 emplois supplémentaires par établissement.

Les organisations de salariés des EHPAD expriment leur aspiration à ce que les retraités mènent des actions convergentes avec elles. L’exigence, pour les personnes accueillies, de bénéficier de soins de qualité, prodigués dans des conditions de bien-être, dans un contexte de conditions de travail décentes et sereines pour les salariés, peut être le point central à décliner sur le plan revendicatif.

Dans les décisions immédiates, faire connaître le communiqué sur les EHPAD réalisé par notre intersyndicale.  Un moyen de faire connaître aux personnels les convergences entre personnels et organisations de retraités. Un texte rendant compte de notre rencontre rédigé au nom des organisations d’actifs et retraités sera publié.

Si nous nous exprimons bien sur les EHPAD n’oublions pas les Aides à Domicile nous a-t-on fait remarquer

La prochaine intersyndicale se tiendra le 29 mai dans les locaux de la FGR.

Jean Pierre FLORET

* HCFEA : Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge * AD-PA : Association des directeurs au service des personnes âgées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>