L’écureuil réduit ses provisions et le petit cochon ne s’engraissera pas en 2020

·La rémunération du livret A va-t-elle être rabotée et mangée par l’inflation?

Les Français seront vite fixés puisque la décision doit tomber fin janvier. En attendant, les spéculations vont bon train. Selon la nouvelle formule – gelée depuis deux ans – le taux du Livret A doit passer de 0,75 % à 0,35 %. La formule prévoit toutefois un plancher à 0,50 %. Mais mettre un coup de rabot sur  le « placement préféré » des Français n’est pas sans risque à quelques semaines des élections municipales et alors que le pouvoir d’achat est, avec l’attaque contre les retraites, dans toutes les manifestations de ces derniers mois.

Le calendrier paraît d’autant plus délicat que l’inflation est en hausse. En décembre, elle a atteint 1,4 % sur un an, contre 1 % en novembre, selon les chiffres de l’Insee, chiffres dont on sait qu’ils minimisent les hausses réelles et la perte du pouvoir d’achat de nos pensions dû à une sous-indexation des augmentations prévues légalement. Or, la rémunération du Livret A est censée maintenir en partie le pouvoir d’achat des épargnants. Dans ces conditions,  il se murmure du cote de Bercy qu’on ferait mieux  d’attendre le mois d’août pour lui donner un coup de rabot.

Tiens, une raison supplémentaire pour les retraités d’être présents et nombreux dans les manifestations prévues ces prochains jours ( Jeudi 9 et samedi 11 janvier)

One thought on “L’écureuil réduit ses provisions et le petit cochon ne s’engraissera pas en 2020