Même lâchés par certains syndicats, ILS lâchent RIEN !

  • VOUS AVEZ APPLAUDI , ILS SONT VOS HÉROS , ILS ONT BESOIN DE VOUS 

Pour un Service Public de l’Hôpital digne du XXIè siècle
JE MANIFESTE AVEC EUX LE MARDI 14 JUILLET -11H00 PRÉFECTURE

L’ hôpital public était déjà à genoux avant la crise sanitaire, et les syndicats comme les personnels alertaient sur la situation. Le Covid a été le révélateur de tout ce que nous dénoncions.

La mobilisation historique des hospitaliers dans tout le pays a arraché l’ouverture de négociations et mis le Ministère de la Santé sous pression. Cette pression a permis certaines avancées entre le début et la fin du Ségur. La CGT a dénoncé depuis le début de celui-ci, la méthode et le calendrier, les négociations sur les carrières et rémunérations des personnels ne sont pas à la hauteur des revendications !les personnels alertaient sur la situation. Le Covid a été le révélateur de tout ce que nous dénoncions.

Le Ségur de la Santé ne prévoit pas d’améliorations des conditions de travail des professionnelles de Santé et d’Action Sociale puisque rien n’est dit sur les embauches, ni sur les financements et améliorations nécessaires pour l’accueil et la qualité de la prise en charge de la population.

  • URGENT …. La Fédération CGT Santé et Action Sociale appelle les agentes/s et les personnels des secteurs publics et privés, les usagers à rejoindre les actions de la CGT Santé : ENSEMBLE PUBLIC/PRIVÉ, GRÈVES ET ACTIONS le mardi 14 juillet 2020 partout sur le territoire.
  •  à Marseille Rdv à 11h à la Préfecture.

Dans son discours du 14 juillet, le Président  va certainement s’auto-féliciter de l’accord « majoritaire » trouvé avec les organisations syndicales.
Mais  la CFDT, les autonomes et F.O auront à justifier leur  signature, loin des revendications des personnels ! Rien sur les effectifs, la fermeture des lits, la gouvernance des hôpitaux….

 Car, comme  l’écrit t Patrick Pelloux :
 [ C'est.]..Échec du Ségur de la santé . Les propositions sont insuffisantes voire même désespérantes … « Quoi qui l’en coûte » et « Le Monde d’après » ont été des utopies politiques. Espérons qu il n y ait pas d autres vagues du  Coronavirus ….

 

 

Comments are closed.