Message au Président

D’interviews feutrées en allocutions solennelles, Emmanuel Macron a pris l’habitude de rythmer la crise sanitaire par ses interventions à sens unique.

Depuis le sommet de l’État, la parole présidentielle descend jusqu’aux Français convoqués devant leur poste de télévision pour être fixés sur le tour que prendra leur vie quotidienne dans les prochaines semaines.

Cette pratique monarchique du pouvoir, inscrite dans l’ADN de la Ve République, a atteint son paroxysme avec l’épidémie de Covid-19. Qui décide de la gestion de la crise sanitaire ? Ce n’est pas le Parlement, pourtant censé être l’émanation de la Nation. Ce n’est pas même le gouvernement mais un opaque conseil de défense non-élu, réuni autour du chef de l’État.

En matière de belles paroles, ils sont déjà vaccinés

Pour la santé de notre démocratie et dans l’intérêt du pays, il y a urgence à inverser cette logique. Avant de parler, Emmanuel Macron doit non seulement écouter mais surtout entendre les voix innombrables qui lui demandent de changer de politique. Non pas que la Covid-19 soit une menace à prendre à la légère mais bien parce que pour s’en prémunir, il faut aussi répondre aux urgences économiques et sociales et repenser notre société dans la durée.

C’est pourquoi La Marseillaise donne la parole à des représentants du monde du travail de notre région. Ils envoient un message au président avant qu’il ne parle. Ils veulent une perspective et des actes face aux conséquences de l’épidémie.

En matière de belles paroles, ils sont déjà vaccinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>