Plus de 200.000… et toujours le mépris !

CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA ont remis les milliers de signatures d’une pétition au palais présidentiel, jeudi, en attendant une nouvelle manifestation en octobre.

Neuf syndicats et associations de retraités ont déposé des dizaines de milliers de cartes postales-pétitions à l’Elysée, ce jeudi 20 juin, avant de se réunir début juillet pour fixer la date de leur huitième journée de mobilisation depuis l’élection d’Emmanuel Macron.

Une délégation reçue devant l’Élysée

Les neuf organisations (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA) avaient appelé à un rassemblement en début d’après-midi place Saint-Augustin, à Paris, non loin du palais présidentiel.

Une délégation s’est ensuite rendue en camion devant l’Elysée, où elle n’a pas été reçue mais a pu remettre quelque 60 000 pétitions, selon Jean-Pierre Floret, de l’UCR-CGT.
En comptant les envois directs aux préfectures et aux députés de la majorité, « on est à 200 000 signatures », a-t-il affirmé.

Les syndicats réclament « une réelle revalorisation des pensions »

Le « groupe des 9 » revendique toujours « une réelle revalorisation des pensions » et estime que l’exécutif reste « loin du compte » malgré ses récents « reculs » (CSG, réindexation sur l’inflation).

« Le résultat des élections européennes n’a rien changé à la colère des retraités », a déclaré Jean-Pierre Floret, indiquant qu’une réunion se tiendra le 1er juillet pour « préparer une initiative » à la rentrée.

Selon lui, il y aura « une fenêtre pour une action unitaire » dans « la première quinzaine d’octobre ».

Comments are closed.