Pour un printemps des retraité-e-s

La dernière journée d’actions des retraité-e-s à l’appel du « groupe des 9 », en date du 31 janvier, a donné lieu à 140 initiatives, manifestations à travers le pays. Malgré une météo exécrable qui a pu décourager nombre d’entre nous, ce sont plus de 50 000 retraité-e-s qui ont à nouveau rappelé au gouvernement leurs revendications et notamment celles qui touchent au pouvoir d’achat et au montant des pensions.

Les retraité-e-s ont répondu au président de la République en lui disant

« REPRENEZ VOS CADEAUX ET RENDEZ NOUS NOTRE POUVOIR D’ACHAT »

Nous devons poursuivre nos actions pour peser d’autant que possible sur l’élaboration du PLFSS afin qu’il tienne compte de nos exigences, tel est l’enjeu posé aux retraité-e-s.

Dans cette période du « grand débat public ». Il s’agit pour nous de rappeler les revendications du monde du travail, à commencer par celles des retraité-e-s. C’est l’occasion pour les retraité-e-s d’adresser leurs doléances à MACRON, au gouvernement et de participer autant que de besoin aux « expressions populaires », que la CGT a souhaité organiser « Le véritable débat, on va se le faire ».

Télécharger ici le questionnaire pour un véritable débat populaire : 

 Merci de bien vouloir le compléter et nous le retourner à l’adresse indiquée ou le remettre à un(e) militant(e) CGT de votre connaissance.

Le groupe des 9 s’est réuni le 11 février pour faire le bilan de la journée d’actions du 31 janvier. Il s’est félicité de la nouvelle mobilisation des retraités, malgré les conditions rappelées ci-dessus. Il a convenu d’appeler à une nouvelle journée nationale d’actions le 11 avril, dans tout le pays, pour « UN PRINTEMPS DES RETRAITÉ-E-S ».

Tract CGT

One thought on “Pour un printemps des retraité-e-s

  1. Le débat ? Vite fait.
    À mes débuts dans la fonction publique (fin des années 60) lorsqu’une personne partait à la retraite, si mes souvenirs sont bons, il n’avait plus de retenues pour la Sécurité Sociale, la Mutuelle était gratuite et CSG et RDS n’existaient pas. Comme j’ai le bonheur d’avoir une retraite pas trop minable, toutes ces cotisations me font perdre 300 € tous les mois.
    Et depuis cinquante ans, que personne ne me dise que la productivité a baissé ou est toujours la même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>