Retraites complémentaires : l’accord Agirc-Arrco va fortement pénaliser les futurs retraités

 

MERCI QUI  ?

Demandez donc à  la CFDT, à la CFE-CGC et à la CFTC …

… quand ils sortiront de leurs ripailles avec le Medef

En octobre dernier, un accord a réformé les régimes Agirc et Arrco-

Le dernier accord sur les retraites complémentaires  signé en octobre dernier par trois syndicats   (CFDT, CFE-CGC et CFTC) avec le patronat  va avoir de fortes conséquences  avec des baisses de pension jusqu’à 18%, selon un rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) dévoilé ce mardi par le journal  pro- patronal,  Le Figaro, sur les pensions des salariés et des cadres.

 

Selon cette étude, les conséquences se feront sentir dès le départ à la retraite de la génération née en 1959 : « Un cadre né en 1959 voulant partir à la retraite dès qu’il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra environ 14,5% de sa pension complémentaire »

La perte continuera à s’accentuer au fil des générations, « pour atteindre plus de 17% pour un cadre né en 1990″ et même plus pour les non-cadres, « près de 18% ».

Cela s’explique notamment par une décote de 10% de la pension complémentaire pendant trois ans pour les salariés qui veulent continuer à partir à la retraite selon les conditions du régime de base ; un « coefficient temporaire » qui disparaît si le salarié part un an plus tard et qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019.

Pour réaliser cette étude, le COR a effectué une simulation sur deux « cas types », celui d’un salarié et d’un cadre, pour « distinguer les ordres de grandeur des effets » de la réforme.

 


Comments are closed.