Tous les retraités seront touchés, quel que soit leur niveau de vie.

Selon une étude publiée ce mardi 29/01/2019  par l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), le budget voté fin décembre, en pleine crise des «gilets jaunes», augmentera le pouvoir d’achat des ménages de … 1.20 euros/ jour  en moyenne, au détriment des retraités, des ménages modestes ainsi que du déficit public.

Selon l’Ofce, «25% des ménages devraient accuser une baisse de leur revenu disponible» à cause des mesures décidées par le gouvernement. Plus précisément, les ménages les plus modestes ainsi que les inactifs seront frappés par la baisse des aides au logement ainsi que de certaines prestations sociales. «Si les ménages perdants sont minoritaires, ils accuseraient pour certains des pertes de revenu significatives pouvant atteindre 1%», souligne le rapport.

Et les grands perdants sont…. les retraités  qui paieront la facture !

Toutefois, les plus grands perdants du budget restent, une fois encore, les retraités, à nouveau mis à contributionpour soutenir le pouvoir d’achat. Si les actifs pourront bénéficier de mesures leur étant favorables, comme la défiscalisation des heures supplémentaires et la revalorisation de la prime d’activité, leurs aînés, déjà lourdement frappés par la hausse de la CSG décidée l’an dernier, verront en effet leurs revenus baisser, principalement sous l’effet du «quasi gel des pensions de retraites».

Les auteurs chiffrent la perte moyenne annuelle à 240 euros pour des retraités vivant seuls et à 390 euros pour un couple.

Tous les retraités seront touchés, quel que soit leur niveau de vie.

Selon la CGT, une bonne raison de répondre  nombreuses et nombreux  à l’appel  des « 9 » à la  mobilisation  nationale  du  31 janvier 2019 

RENDEZ-VOUS 10H00 – VIEUX-PORT-  MARSEILLE

                                 10H30 – Rue de la République- ARLES

Comments are closed.