11 ET 13 AVRIL : La mobilisation s’impose pour faire entendre nos voix.

Depuis le début de l’année, des milliers de salariés, de retraités et de privés d’emploi se mobilisent régulièrement dans leur entreprise ou dans la rue pour faire entendre leurs revendications.
Le 19 mars dernier était une étape importante pour exiger en intersyndicale des augmentations de salaires, pensions et minima sociaux, un renforcement des services publics, une fiscalité plus juste.
Hier, le Premier ministre a fait des raccourcis dangereux pour préparer les futures annonces du président de la République. Ce que les Français ont majoritairement exprimé, depuis plusieurs mois, c’est plus de justice sociale et fiscale, y compris dans la synthèse des débats. Et, ce n’est pas, comme la traduction gouvernementale voudrait l’imposer, une « exaspération fiscale » ou une « baisse généralisée ». Dès lors, quid du rétablissement de l’ISF, des augmentations de salaires et de la hausse du Smic ? Et, quant aux services publics dans les territoires, le besoin de proximité, d’accueil physique et de contact exprimé, ne peut plus avoir comme réponse leur remise en cause et celle du statut des agents garants d’indépendance et de cohésion sociale.

Cette semaine, deux premiers rendez-vous invitent à la mobilisation du plus grand nombre.

  • Jeudi 11 avril : appel de neuf organisations syndicales et associations de retraités pour la défense du pouvoir d’achat, la suppression de la hausse de la CSG et des exonérations de cotisations sociales, la revalorisation de toutes les pensions en fonction de l’évolution des salaires, le rattrapage des pertes subies depuis 2014, un minimum de pension à hauteur du Smic pour une carrière complète.

Pour Marseille 10H sur le Vieux-Port
Pour Arles 10H30 12 rue de la République (devant la permanance de la députée) 

  • Samedi 13 avril : appel d’une cinquantaine d’organisations et d’associations dont la CGT pour demander l’abrogation de la loi « anti casseurs » qui porte en elle un lourd risque d’arbitraire des gouvernements d’aujourd’hui et de demain sur la liberté de manifester et la liberté d’expression.

Pour Marseille : Rendez-vous 14H devant la Sammatitaine (Vieux Port)
La CGT appelle les actifs, les retraités, les privés d’emploi et les jeunes à renforcer et à élargir ces deux rendez-vous pour en faire deux nouvelles étapes essentielles avant les prochains rendez-vous déjà annoncés du printemps : le 26 avril, euro manifestation, à Bruxelles ; les 1er et 9 mai, journées d’actions à l’appel des organisations de la fonction publique.
Répondre aux aspirations et aux besoins de ceux qui veulent vivre dignement de leur travail passe inévitablement par des mobilisations de grande ampleur.
Montreuil, le 9 avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>