Vous voilà avertis

Immense surprise :                    « Les compagnies d’assurances accueillent favorablement les réformes d’Emmanuel Macron (…)
<<<<  NOS RAFLETOUTS
Florilèges d’idées exprimées par le directeur général d’AG2R La Mondiale évoquant une « bonne » et « juste » réforme qui lui ouvre des perspectives. »

« Le compagnies d’assurances accueillent favorablement les réformes (de la retraite)  d’Emmanuel Macron. Mais les taux d’intérêt négatifs plombent leur marge et elles s’inquiètent de la possibilité de sortie en capital offerte aux épargnants au moment de quitter la vie active. » 
Dis tout simplement : votre épargne ne sera pas garantie !

« Le patrimoine dans l’équilibre du système. Quand vous regardez les motivations des souscripteurs de contrats d’épargne facultatifs, beaucoup de gens disent : j’économise pour mes vieux jours. Pour autant, cette épargne accumulée devient de l’héritage pour les enfants au moment de la retraite. On perd l’idée que cette épargne puisse être consommée pour financer sa retraite »
Vous pensiez pouvoir léguer votre patrimoine à vos descendants ? Ils envisagent de vous  le prendre en compte pour   financer… votre retraite. Ce gouvernement nous fait des leçons sur la dette qu’on va laisser à nos enfants tout en proposant que la réforme des retraites s’applique seulement à ces mêmes enfants. C’est honteux !

« Cela entraîne une baisse de notre marge. S’agissant de notre profession le sujet principal est de tenir nos engagements envers les retraités et les assurés en général tout en assurant un équilibre à long terme. Autre impact : dans les conditions actuelles, il sera difficile de servir encore entre 1,60% et 1,80% de rendement annuel sur les fonds en euros si nous ne changeons rien. »
Les taux d’intérêts actuels, proche de zéro, font baisser leur marge bénéficiaire ? Peu  importe, ils vont moins vous rémunérer vos placements

« Nous sommes en discussion avec la Mutuelle générale, qui est une des premières mutuelles d’assurance santé du marché…. Nous avons l’ambition de proposer une offre complète d’assurance de la personne, de son patrimoine et de ses biens « 
Le marché des assurances complémentaires est trop juteux pour en rester au secteur Maladie: ces Vautours veulent rafler tout ! 

Financement de la dépendance? Est-ce aux retraités d’être mis à contribution?
Oui, c’est l’idée. Leur niveau de vie est en moyenne supérieur à celui de la population, notamment parce qu’ils disposent d’un plus grand patrimoine et épargnent souvent jusqu’à 75 ans. Nous devons mobiliser leurs ressources. Il faudrait les inciter à faire un bilan complet, de santé et de patrimoine, au ­moment de leur départ à la retraite et leur proposer des dispositifs d’assurance adaptés. Je résumerai cette approche par une formule : « actif, je cotise pour ma retraite ; retraité, je me prépare au risque de dépendance ». »
Revoilà la thèse des « retraités nantis » , sans tenir compte des acquis d’une vie de labeur et de l’idée de leur faire payer leur propre dépendance. La CSG a de longues années devant elle !

Ce Monsieur dit donc tout haut ce que voudrait nous cacher le Gouvernement  au travers de cette soi-disante « concertations » sur le problème des retraites

Vous voilà avertis !

 (Source Le Journal du Dimanche)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>