Au fait, la fraude fiscale c’est entre 80 et 100 milliards par an !

 Ils voudraient faire payer à la Sécurité sociale  ce qu’ils ont dû céder sous la poussée conjuguée des retraités et des Gilets Jaunes !

Alors que les prévisions initiales tablaient sur un léger excédent, les comptes de la Sécurité sociale devraient repartir fortement dans le rouge cette année et en 2020., selon une synthèse de la Commission des Comptes, qui estime que le déficit de la Sécurité sociale va se creuser en 2019. L’estimation dévoile que les chiffres vont se situer entre 1,7 et 4,4 milliards d’euros.

Cette rechute résulte pour l’essentiel d’une croissance de la masse salariale  nettement inférieure à la prévision initiale »(3.1 contre 3.5 prévus)

La prime Macron devrait faire baisser ce chiffre à 2,9%. Les recettes plus faibles qu’attendues seront de l’ordre de 1,7 milliards d’euros, l’équivalent du montant du déficit prévu dans le meilleur des cas.

La situation pourrait être d’autant plus délicate si l’Etat ne compensait pas auprès de la Sécurité sociale les autres mesures adoptées à la fin de l’année dernière : exonération de cotisations sur les heures supplémentaires au 1er janvier et la baisse du taux de CSG pour une partie des retraités  qui vont coûter respectivement 1,2 et 1,5 milliard d’euros.

Ceci va donc aggraver le « creusement » du déficit « qui atteindrait alors 4,4 milliards ».

En septembre 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics, avaient  triomphalement annoncé que le déficit était alors au plus bas depuis 2001. Ils prévoyaient même le retour à l’équilibre en 2019. Le ralentissement économique et  les concessions envers les luttes en cours  ont considérablement transformé ces prévisions.

NE LES LAISSONS PAS NOUS REPRENDRE DE LEUR MAIN DROITE CE QU’ON A RÉUSSI A LEUR ARRACHER DE LEUR MAIN GAUCHE !

Comments are closed.