Danger sur l’ emploi à domicile

Emploi à domicile 

 Dans le cadre du prochain projet de loi de finances, le gouvernement compte raboter une niche sociale profitant aux personnes âgées qui emploient une aide à domicile moins de 65 heures par mois, pour faire la cuisine, le ménage, les courses, le jardinage, ou tout simplement pour leur tenir compagnie. C’est une « économie » sur le dos des personnes les plus vulnérables, projetée de 310 millions d’euros en 2020, puis 360 millions les années suivantes.

Le gouvernement veut mettre fin à l’exonération totale de cotisations sociales sur l’emploi à domicile lorsque le bénéficiaire est âgé de plus de 70 ans. Cette aide serait désormais réservée aux seules personnes dépendantes ou handicapées. Une mesure justifiée au sein du gouvernement par la nécessité de mieux cibler ces exonérations et par la multiplicité des dispositifs d’aide mis en place.

Encore un mauvais coup pour le pouvoir d’achat des personnes âgées.
Définitivement, ce Gouvernement cherche à faire payer, par tous les moyens , les retraités.

S’il y a des niches à raboter, qu’ils aillent chercher du coté du CICE ( Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi ), du CIR ( Crédit Impôt Recherche) ou de la niche Coppé ‘(Une «niche» à 22 milliards pour les entreprises)

PS : Le gouvernement  pense aussi aux jeunes actifs   qui  ont « traversé la rue » pour créer leur micro-entrepreprises  en  réduisant les exonérations de charges jusqu’alors accordées les trois premières années d’exercice.

FLASH INFOS DERNIÈRE

Comments are closed.