Double peine pour les retraités en maisons de retraite

Hausse de la CSG . double peine pour les personnes âgées en maisons de retraite qui ne bénéficieront pas de l’exonération (annoncée mais qui sera étalée sur 3 ans) de la taxe d’habitation censée atténuer la hausse de la CSG (applicable au 1er janvier 2018), tout simplement car ils ne la paient pas.


Le gouvernement qui n’a eu de cesse de le répéter : « les retraités ne perdront pas de pouvoir d’achat avec la hausse de la CSG », avait oublié une catégorie de retraités : ceux qui vivent en maison de retraite ou en Ephad et qui sont une majorité à ne pas payer la taxe d’habitation. Leurs chambres ne sont pas considérées comme des logements privés car le personnel peut y accéder librement et les heures de visite y sont limitées.

Pour eux, ce sera donc un coup dur : ils supporteront la hausse de la CSG, quand ils gagnent plus de 1.200 euros par mois, et ils ne bénéficieront pas de la suppression de la taxe d’habitation puisqu’ils ne la paient pas

Sur les 728.000 personnes vivant en maisons de retraite, difficile de savoir combien vont pâtir de la réforme, mais pour l’heure, aucune solution n’a été trouvée alors que la discussion parlementaire sur le budget doit commencer dans quinze jours.

Encore une fois, c’est aux plus pauvres de souffrir des mesures d’austérité !
Non à la hausse de la CSG !
Oui à une véritable revalorisation de toutes les retraites et pensions (principales et complémentaires)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>