« En un clic, 200 millions, ça montre aussi les inégalités »

Sur France Infos ce mercredi 17 avril 2019

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a souligné mercredi 17/04,  que les millions d’euros de promesses de dons annoncées par plusieurs familles françaises fortunées pour reconstruire Notre-Dame, « ça montre aussi les inégalités » en France.

« Vous voyez qu’il y a des milliardaires qui ont beaucoup, beaucoup d’argent » et « en un clic, 200 millions, 100 millions, ça montre aussi les inégalités, ce que nous dénonçons régulièrement, les inégalités dans ce pays », a déclaré M. Martinez sur Franceinfo.

« J’aimerais connaître la position des salariés des groupes que dirigent ces PDG, à qui on dit +vous coûtez trop cher,  il n’y a pas d’argent pour vous augmenter. Il faut aussi de la mesure » car « la misère sociale, ça continue, les drames sociaux, ça continue », a-t-il ajouté.

« S’ils sont capables de donner des dizaines de millions pour reconstruire Notre-Dame, qu’ils arrêtent de nous dire qu’il n’y a pas d’argent pour satisfaire l’urgence sociale (…). Il y a aussi besoin de mesures pour régler l’urgence sociale », a insisté M. Martinez.

Ces millions d’euros de dons, « c’est la démonstration que certains dans ce pays sont très, très, très riches et que la question du partage des richesses, elle est posée plus que jamais », a poursuivi le responsable de la CGT. « Et pourquoi on ne remet pas l’impôt sur la fortune ? », a-t-il lancé.

Au-delà de « cette question exceptionnelle de l’incendie de Notre-Dame », M. Martinez a jugé qu’ »il y a besoin d’une autre politique publique » pour la culture « et le patrimoine, c’est la culture ».

 Notre-Dame, c’est « un magnifique monument, symbole de Paris et de la France », « une oeuvre culturelle » et « pour nous, les syndicalistes », c’est « aussi l’image du travail », avec l’intervention de « divers corps de métiers » et de « travailleurs qui venaient de différents pays d’Europe », a noté le leader de la CGT.

Paris (AFP) -

2 thoughts on “« En un clic, 200 millions, ça montre aussi les inégalités »

  1. Nous sommes tous émus devant le désastre de Notre-Dame de Paris. C’est indéniable, puisque c’est notre patrimoine. Mais les avancées sociales obtenues à la fin de la seconde guerre, font aussi partie de notre patrimoine. Peut-être est-il temps de révéler les mesures prises pour le conserver tel qu’il nous a été légué. Il n’est nul besoin de se demander s’il doit être restauré à l’identique. Il suffit de ne pas le détruire. La France entière est un patrimoine que nous nous devons de transmettre au lieu de le réduire à sa portion congrue. Hôpitaux publics, Education publique, transports publics, réseau routier public, sont autant de portions de notre patrimoine qui méritent, non pas des dons, mais que tous, nous puissions participer à leur maintien et leur entretien afin de les utiliser. Pour cela il n’existe qu’une seule solution : emploi pour tous et salaires permettant de vivre décemment, et… de faire, aussi, un don pour Notre-Dame. EF

  2. Les grosses fortunes touchées par le « drame » de la cathédrale de Paris : Pinault donne 100 millions, Arnaud donne 200 millions ! S’ils ont trop d’argent, qu’ils le mettent à disposition de la collectivité, il y a bien des urgences sociales. Ou qu’ils se laissent réquisitionner.Arnaud, Total, Pinault… c’est le concours des fraudeurs fiscaux, de ceux qui s’accaparent et se moquent de la collectivité. Qu’ils payent leurs impôts comme il faut car il y a des « monuments » sociaux comme les hôpitaux, maternités, gares, écoles qu’il faudrait restaurer vite.
    Philippe Poutou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>