La première facture fiscale de la crise du coronavirus.

La CRDS, une contribution de 0,5% sur tous les revenus, devait s’éteindre en 2024. Elle sera prolongée jusqu’en 2033.  

C’est une première hausse d’impôt, ou plutôt une non-baisse d’impôt : en tous cas  c’est la première conséquence fiscale de la crise sanitaire devenue économique. Il s’agit de la CRDS, la contribution au remboursement de la dette sociale, qui est prélevée au taux de 0,5% sur tous les revenus : les revenus salariaux, du capital, les retraites, les allocations familiales, etc. 

Cet impôt, qui rapporte beaucoup d’argent pour financer les dettes passées de la sécurité sociale, a été créé il y a bien longtemps, en 1996. Il devait s’arrêter en 2009. Puis en 2014. Puis en 2024. Eh bien voilà, le gouvernement a pris la décision de le prolonger jusqu’au 31 décembre… 2033. Un impôt devait disparaître, il est prolongé.

Est-ce une hausse d’impôt ?  Je laisse chacun trancher ce débat,

Rappel:
Qu’est-ce que la CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale)
Cet impôt, qui rapporte beaucoup d’argent pour financer les dettes passées de la sécurité sociale, a été créé il y a bien longtemps, en 1996. Il devait s’arrêter en 2009. Puis en 2014. Puis en 2024. Eh bien voilà, le gouvernement a pris la décision de le prolonger jusqu’au 31 décembre… 2033. Un impôt devait disparaître, il est prolongé.
Quel est le taux de prélèvement sur les retraites ?
Les prélèvements effectués sur mes pensions sont les suivants : la Contribution Sociale Généralisée (CSG) dont le taux est 3,80%, 6,60% ou 8,30% selon le montant du revenu fiscal. la Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale (CRDS) dont le taux est 0,50%
 La CGT se prononce contre ces  impôts  injustes,  financé par les salariés et les retraités à hauteur de 89,6 %, contre toutes nouvelles augmentations  !

One thought on “La première facture fiscale de la crise du coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>