La solitude ♪ Ca n’existe pas ♫

 Plus d’un demi-million de personnes âgées ne rencontrent jamais ou quasiment jamais d’autres personnes, un nombre qui a augmenté de 77% en quatre ans, alerte l’association Les Petits Frères des Pauvres dans une étude publiée à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées le 1er octobre.

La crise du Covid-19, avec les restrictions sanitaires, « a précipité celles qui avaient un tissu relationnel fragile dans un isolement intense »,  quand on a plus de 60 ans en France en 2021″.

Le nombre de seniors isolés des cercles familiaux et amicaux a plus que doublé (+122%) en quatre ans, passant de 900 000 en 2017 à 2 millions en 2021. Cette forte hausse est « une des conséquences de plus de 15 mois de crise sanitaire » qui a mis un frein aux rencontres.

1,3 million de personnes âgées ne voient jamais ou quasiment jamais ses enfants et petits-enfants, contre 470 000 lors du précédent baromètre en 2017.

Quatre critères  de sociabilité  sont pris en compte  pour mesurer l’isolement des personnes âgées: famille, amis, voisinage, associations. 530 000 personnes âgés ne sont plus dans aucun de ces cercles. « Entre 2017 et 2021, la mesure de l’indicateur de mort sociale a quasiment doublé »,  « Les liens avec les amis et les réseaux associatifs ont le plus pâti des confinements successifs »,.

3,9 millions de personnes âgées, soit une sur cinq, n’ont pas ou quasiment pas de relations amicales, contre 1,5 millions en 2017.

Face à l’abandon de la loi Grand Age promise par le gouvernement, il faut « faire de la lutte contre (leur) isolement un axe majeur dans la construction de politiques publiques de prévention de la perte d’autonomie ».

Dans ses préconisations, l’association propose de « produire des données officielles régulières sur la solitude de la population » et d’inclure l’isolement dans les critères pour évaluer la perte d’autonomie.

Elle suggère aussi de « ne pas faire de l’isolement relationnel un nouveau business et ne pas proposer seulement une société de surveillance des personnes âgées ».

Au contraire, elle souhaite « une politique de sensibilisation des plus jeunes au vieillissement et à l’isolement des personnes âgées ».

Donnons-nous les moyens d’assurer une fin de vie digne pour chacune et chacun de nos personnes âgées.

Toutes et tous dans la rue ce Vendredi 1er octobre ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>