Les retraités, une génération pivot

Fort pourcentage de bénévoles parmi les 55-74 ans soit 48,3 %, et plus élevé chez les plus de 65 ans : 58 % engagés dans une association.
Alors les retraités  égoïstes ou actifs?

S’il fallait encore le prouver, les derniers mois ont montré que les retraités, improprement désignés comme une population inactive, ont joué un rôle indispensable dans le fonctionnement de notre société essentiellement structurée autour du travail et de la croissance.

Avec l’allongement de l’espérance de vie, il est courant que les familles voient coexister quatre générations. Bon nombre de retraités sont conduits à partager leur temps entre leurs propres parents, leurs enfants et leurs petits-enfants.

Aidants pour les ascendants

Pour pallier la perte d’autonomie, ils apportent une aide régulière à leurs parents et supportent souvent, au moins partiellement, le reste à charge conséquent dû pour le prix de journée de leurs parents en établissement. Gérard est typiquement dans cette situation. Sa maman, ancienne femme de cultivateur, réside dans la maison de retraite de son village à Drain (Maine-et-Loire). Comme les 60 résidents de son Ehpad, son existence n’est supportable qu’avec la visite régulière de son fils et de ses petits-enfants qui lui distillent, au jour le jour, le goût de la vie. Sa famille représente, pour elle, la parenthèse de douceur dans cette vie collective faite de contraintes et d’attentes vaines.

Porteurs de mémoire familiale

Gérard et Sylvie, son épouse, parents de trois enfants avec 3 petits-enfants sont aussi sollicités régulièrement pour prendre en charge les têtes blondes, des jumeaux de 8 ans et une princesse de 5 ans. Dans la période sans école, ils rappliquent chez Papé et Mapé, à la campagne, trop contents de profiter du jardin, des animaux : chien, chat, poules, lapins, moutons. Avec leur grand-mère, ils aident aux cueillettes pour faire des confitures, des conserves, des gâteaux. Partager des recettes, des anecdotes contribue à la transmission des traditions familiales qui relient les petits-enfants à leurs racines. Les grands-parents ont aussi un rôle d’apprentissage du savoir être, en montrant, par l’exemple, les règles du mieux vivre ensemble en transmettant des valeurs indispensables dans la vie collective.

Attentifs à leurs enfants

À l’égard de leurs enfants, leur rôle est multiple : écoute, conseils, soutien matériel (déménagement, travaux d’intérieur, bricolage, couture…), dépannage en cas de coup dur (séparation, chômage…), aide financière, garde des petits-enfants. Actuellement, ces retraités hébergent leur fils aîné qui est en pleine déprime après son divorce.

Acteurs dans la cité

Parmi les 520 000 conseillers municipaux, plus d’un tiers ont plus de 60 ans. Quelle que soit leur implication, ce sont des centaines de milliers de retraités qui participent à différents niveaux, au nom de la solidarité intergénérationnelle, à la vie des associations sportives, caritatives, de loisirs ou tout simplement en aidant le voisinage. Ils occupent une place essentielle dans la vie de la collectivité.

Yolande Bachelier (Dossier Vie Nouvelle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>