L’Hécatombe ?

 

« Si j’avais mon père ou ma mère dans un de ces établissement, la première chose que je ferais, dans la situation actuelle,  serait de le retirer. » 

Coronavirus : dans les Ehpad du Sud de la France l’HÉCATOMBE ?

Dans le Sud, un habitant sur 10 a plus de 75 ans

En région Paca, les chiffres des décès en Ehpad devraient être communiqués dans le courant de cette semaine. Un bilan attendu avec appréhension, alors que plusieurs clusters(*) semblent avoir propagé le virus dans des maisons de retraite. La région Paca, par sa démographie vieillissante, par le nombre d’Ehpad qu’elle concentre, pourrait payer un lourd tribut.

Dans notre région, 27,4 % des habitants ont plus de 65 ans, et « un habitant sur 10 a plus de 75 ans, ce qui représente un demi-million de personnes, soit un dixième des aînés de cet âge en France métropolitaine, un « défi majeur à relever les années à venir. La crise sanitaire que traverse le pays en aura accéléré l’occurrence… Car qui dit vieillir dit augmentation de la prévalence des maladies chroniques, déjà responsables en Paca de 87 % des décès.

Plus exposé à des formes graves de Covid-19, 1,2 million de Provençaux sont soignés pour des cancers, des maladies respiratoires, cardiovasculaires, neurodégénératives. Et le vieillissement n’épargne pas les professionnels de santé, dont les départs à la retraite se sont multipliés ces dernières années, aggravant les pénuries dans les territoires isolés.

Qui dit âge, disant aussi perte d’autonomie. 25 % des personnes âgées sont touchées. En Paca, 10 % des plus de 75 ans vivent en Ehpad. Au nombre de 579, ces maisons de retraite médicalisées accueillent chaque année 59 000 résidents, alors que 70 000 personnes âgées bénéficient d’un service d’aide à domicile. Plus qu’ailleurs en France, le vieillissement de la génération du baby-boom impacte la région Paca dont l’attrait pour les populations proches de la retraite est élevé, notamment sur la Côte-d’Azur et dans les Alpes, prisés pour leur climat par des personnes âgées originaires d’autres régions de France. Lors de l’épidémie de grippe de 2015, en raison de ces caractéristiques démographique, notre région avait enregistré l’une des plus forte mortalité.

Résultat, malgré l’un des taux de fécondité les plus fort du pays, l’âge moyen de la population de Paca ne cesse de grimper : 42,4 ans en 2015, soit 2 ans de plus qu’en 2003 et 4 ans de plus qu’en 1990 (contre 41,2 ans au niveau national).

Peut-on penser, comme l’assure la fédération des maisons de retraite du secteur privé (Synerpa) que la plupart  sont épargnées par l’épidémie ? Le week-end dernier, la statistique officielle faisait état de 650 établissements contaminés. Si le confinement individuel des résidents a été décrété, si les masques commencent à être livrés (500 000 par jour) dans ces établissements, les tests manquent, le personnel, parfois lui-même malade, est épuisé. Il faut  tester tout le monde dans ces établissements !

Pour mémoire, ce  que nous avions publié  le 5 octobre 2018 
 « Ehpad privés à but (très) lucratif: ILS se gavent sur nos « Anciens »

(‘*)Cluster: Anglicisme qui signifie groupe, regroupement, ensemble. Dans le cas d’une épidémie, le cluster correspond à un  »foyer de contagion ».

Comments are closed.