Lois sécuritaires : ne nous laissons pas bâillonner !


Lois sécuritaires :                      le gouvernement
prépare-t-il le déconfinement ?
Visiblement, si Macron n’a pas voulu tirer les leçons du printemps, il n’en est pas de même pour celles de l’hiver dernier.
Le puissant mouvement social qui s’est structuré autour du refus de la réforme des retraites et qui, au fil des jours s’est élargi à la remise en cause plus globale des choix du gouvernement.
Pour se prémunir d’une « seconde vague sociale » il fait, clairement, le choix d’un tournant autoritaire.
Les mesures défilent au parlement, remettant en cause les libertés publiques, fragilisant un peu plus la liberté d’informer et de manifester. Autant de textes débattus en urgence qui sont dénoncés par les défenseurs des droits fondamentaux…
Un autoritarisme que finalement nous aimerions voir plutôt orienté vers le comportement des grands groupes et leurs actionnaires.
Ceux qui, gavés d’argent public, accélèrent les délocalisations, les restructurations et le versement de dividendes… Ils n’ont droit qu’à de simples recommandations de modération.
À ce tournant liberticide, la CGT, ses militants et adhérents, oppose sa détermination et son engagement à faire entendre les voix de ceux qui subissent cette politique et de ceux qui aspirent à un autre avenir. 
L’article 24, qui interdit de filmer les policiers, de la PPLSécuritéGlobale est adopté par une majorité de Playmobil  qui obéissent  au pas. 
Macron et ses sbires, piétinent la démocratie et les libertés fondamentales.
Nous ne laisserons pas faire !
RDV demain  samedi  21/11 dans les manifestations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>