Ne pleurez pas sur leurs dividendes !

Coronavirus : les grandes entreprises françaises devraient renoncer à verser plus de 30 milliards d’euros de dividendes… mais rassurez-vous pour ces braves actionnaires, il en reste encore autant à  leur distribuer !

La distribution de dividendes par les sociétés du SBF 120  qui avaient atteint le  niveau record de 64,5 milliards d’euros en 2019  devrait passer à  environ 33 milliards en 2020 .

Sur les 120 sociétés de l’indice,  si 34 ont purement et simplement suspendu le versement attendu et 57 n’ont pu se résoudre à voir disparaître totalement le bénéfice de leur exploitation et les verseront en début d’automne: ce sera moins que prévu, mais ce sera quand même !

Certains quand même comme Vivendi verront les dividendes augmenter de 20%.
Pas mal comme rentabilité face aux 0,5% du Livret A !

Le plus gros distributeur de dividendes, Total, devrait en revanche réussir à garder son rang et verser, comme prévu, une rétribution trimestrielle de 0,68 euro par action (~32€), « malgré la baisse des cours du pétrole ». Le numéro 2, Sanofi (à ~89.5€), a annoncé un relèvement de son dividende de 3 %.

Et d’ores et déjà, les marches financiers prévoient , après la modération, le rebond. Les dividendes atteindraient environ 52 milliards d’euros en 2021, estime IHS Markit. Certains sont déjà dans les starting-blocks.

Comments are closed.