Ni la Clause du Grand-père, ni celle du Père

 Edouard Philippe prêt à « décaler » la première génération concernée

Le Premier ministre s’est dit « ouvert » mercredi à ce que la première génération concernée par la réforme des retraites ne soit plus la génération 1963. Il a annoncé que le projet de loi serait présenté au Parlement dès début 2020. 

Et s’il annonce la fin des Régimes spéciaux , c’est pour suggérer aux organisations syndicales réformistes, Edouard Philippe a promis d’inscrire  dans la loi les garanties pour les enseignants par exemple  et de continuer à discuter sur la situation des professions libérales.  Alors , c’est pas le renouveau envisagé des Régimes spéciaux ça?

Mais Edouard et son patron Emmanuel, ils doivent avoir des problèmes d’audition  

Puisque on vous dit que nous, retraités, si le 5 on sera dans la rue pour la défense de nos pensions et de notre pouvoir d’achat,  c’est aussi pour nos  enfants et petits-enfants que l’on veut préserver notre système actuel de retraite. Quelle figure on pourrait avoir si nous disions égoïstement:  » C’est toi mon fils , toi ma petite fille, qui va subir les méfaits de la retraite à pont. « 

On a même des propositions (qui tiennent la route) mais « Droit dans vos bottes », ni toi Edouard, ni toi Emmanuel, ne voulaient en entendre parler.

Alors, le 5 décembre , gare à vos oreilles qui vont siffler et chauffer ! 

 

Comments are closed.