Non remboursement des transports médicaux : j’ai cru à une blague !

La réforme du remboursement des transports médicaux, en vigueur depuis début octobre, passe mal auprès des familles de patients hospitalisés, en rééducation ou handicapés.

Le 1 er janvier 2014, un décret signé six mois auparavant par le ministère de la santé, empêchait t tous les enfants hospitalisés à long termes de pouvoir rentrer le week-end chez eux en famille à des fins « thérapeutiques », en effet ce décret stipulait que désormais c’était les familles et/où les centres médicaux qui devaient prendre en charge les frais de transport en ambulance et plus la sécurité sociale…. Après six mois de bataille, le décret avait été annulé !

Aujourd’hui, le décret est de nouveau d’actualité, signé en mai 2018, il est rentré en vigueur le 1 er Octobre 2018 ! Et cette fois il ne concerne pas seulement les enfants mais tout le monde !

Donc, depuis le 1er octobre 2018, les établissements de santé doivent prendre en charge un certain nombre de transports médicaux, dont le coût a explosé ces dernières années. De cette réforme, la Sécurité sociale espère tirer 320 millions d’euros d’économies l’an prochain. Auparavant, pour que ce transport soit pris en charge, les médecins facturaient une « sortie thérapeutique » à l’Assurance Maladie. Désormais, ces frais étant à la charge de leur propre établissement, certains sont beaucoup plus regardants et ne le font plus, considérant ces sorties de fin de semaine comme des « convenances personnelles ».

Mais cette austérité forcée passe mal auprès des familles. Faute de moyens du côté des établissements, ces transports  qui ne sont plus nécessairement remboursés pour les patients hospitalisés coûte trop cher ( 150€ pour une ambulance) qui doivent renoncer à ces sorsties pourtant bénéfiques à leur santé et leur moral !

Encore un effet néfaste de la politique libérale de ce gouvernement  appliquée à un bien inaliéable: notre  sante !

Comments are closed.