Retraite: Martinez ne fera pas le buzz à la télévision !

Retraite : Martinez veut ramener l’âge de départ à 60 ans. Le secrétaire général de la CGT a même estimé que l’âge légal de la retraite devrait être abaissé à 50 ou 55 ans pour certaines professions pénibles.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, le 9 octobre 2018 à Paris ( AFP / THOMAS SAMSON )

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, le 9 octobre 2018 à Paris ( AFP / THOMAS SAMSON )

Philippe Martinez ne veut pas d’un nouveau recul de l’âge de la retraite. Invité de la matinale de France Info mardi 19 mars, le chef de file de la CGT s’est fermement opposé à cette possibilité, évoquée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Pour le représentant syndical, la ministre est « complètement en dehors des réalités du monde du travail pour pouvoir dire des sottises » pareilles.

50 ANS POUR LES ÉGOUTIERS

« Tous les salariés de ce pays devraient pouvoir partir à la retraite à 60 ans avec un niveau de pension suffisant pour vivre dignement », a insisté Philippe Martinez. « Ceux qui veulent travailler plus longtemps, personne ne les oblige à partir, mais ceux qui souhaitent s’en aller doivent pouvoir partir avec de quoi vivre dignement », a poursuivi le leader syndical, qui préconise un départ à la retraite à 55 voire 50 ans pour les emplois pénibles, comme ceux « des égoutiers, qui ont dix ans d’espérance de vie de moins que les autres ».

« STAGE DANS UN EHPAD »

Le numéro 1 de la CGT a également estimé que la ministre ne devait pas « faire de la théorie dans un bureau ». « J’invite Mme Buzyn à aller faire un stage d’un mois en Ehpad, à la place des personnels, et elle verra si on peut avoir des soignants aussi âgés que les résidents », a-t-il ajouté.

Dimanche, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a envisagé de « proposer un allongement de la durée de travail » lors des discussions avec les partenaires sociaux sur la réforme des retraites. « Je n’y suis pas hostile », avait-elle déclaré, interrogée sur l’enjeu de retarder l’âge de départ à la retraite.

Mardi, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a jugé cette proposition « courageuse », assurant qu’elle serait « étudiée » par le gouvernement.

Comments are closed.