Tirez pas sur l’ambulance France, les retraités sont dedans !

EmmanuelMacron et Edouard Philippe ciblent les retraité-e-s

Le Premier ministre Edouard Philippe, dans sa déclaration de politique générale mardi 4 juillet à l’Assemblée nationale, a confirmé que la hausse de la CSG aurait bien lieu dès 2018. Mais l’exonération de la taxe d’habitation censée compenser pour les retraités cette amputation de leur pouvoir d’achat est reportée en 2021 ou 2022…

Pour tenir sa promesse d’augmenter les salaires, le Président Macron a donc mandaté son Premier ministre pour confirmer que cette mesure serait financée par une hausse de la CSG (Contribution sociale généralisée de 1,7%. Parler d’ailleurs d’augmentation des salaires est pour le moins excessif : selon le Premier ministre lui-même elle se résumera pour un salarié payé au SMIC à 250 € par an…

Et il ne s’agit pas d’une augmentation de salaire mais d’une baisse des cotisations sociales prélevées sur les salaires. Ce qui constitue un pas de plus vers la fiscalisation et la privatisation de la protection sociale par le recours aux assurances privées, pour compléter puis à terme remplacer les cotisations sociales, que patronat et gouvernements s’appliquent à nommer « charges sociales »…

La hausse de la CSG confirmée

Par contre la CSG, destiné au financement de la sécurité sociale, sera augmentée concrètement pour les actifs comme pour les retraités. La CSG est payée par les salariés, 7,5 % de leurs revenus, les détenteurs de patrimoine, 8,2 % de leurs revenus et par les retraités à raison de 6,6 % de leurs pensions. Cela signifie que les retraités contribueront par une baisse conséquente de leur pouvoir d’achat la faible augmentation de celui des actifs.

Une manière cynique d’opposer les uns aux autres et de culpabiliser les retraités mécontents en leur reprochant de ne pas vouloir aider les actifs…leurs enfants et petits enfants. C’est le sens de la déclaration du candidat Macron qui affirmait que cette mesure ne toucherait que les retraités les plus aisés : « Aux plus aisés des retraités, je leur demanderai cet effort pour avoir un système plus intelligent pour leurs enfants et leurs petits-enfants ».

« Les plus aisés » ? En réalité la hausse de la CSG impactera tous les retraité-e-s percevant plus de 1198 € brut, soit 60 % d’entre eux ! Une pension de 1200 € se verra amputée de près de 300 € par an, 25 € par mois.

Cette construction aussi alambiquée qu’injuste est tout simplement destinée à éviter de toucher aux grandes fortunes et aux dividendes des grandes sociétés du CAC 40 qui ont vu leurs profits augmenter de 32,6 % en 2016.

L’exonération de la taxe d’habitation reportée sine dié

Mais le candidat et maintenant Président avait justifié l’injustice de cette réforme par l’engagement que la taxe d’habitation, injuste elle aussi, serait supprimée pour 80 % des ménages, dès 2019. He bien non ! Prenant argument du « dérapage » budgétaire de 8 milliards de l’ancien gouvernement dont il était ministre de l’économie, cette mesure de compensation est reportée en fin de mandat soit en 2021 ou 2022.

Les 75 % des électeurs de plus de 70 ans qui ont voté pour lui au second tour de l’élection présidentielle sont ainsi remerciés de leur confiance. Mais les autres, tous les autres sauront se rappeler que ce nouveau président les aura pris pour cible.

Une campagne et une consultation nationales de l’UCR CGT

Les retraité-e-s ne se laisseront pas dépouiller sans réagir. D’ores et déjà l’Union confédérale des retraités CGT a décidé d’engager une vaste campagne d’explication, de contestation et de propositions. Un million de tracts seront diffusés cet été et à la rentrée et une consultation nationale sera organisée du 11 au 17 septembre pour mobiliser le plus grand nombre possible de retraités contre ces mesures.

Pascal Santoni*

One thought on “Tirez pas sur l’ambulance France, les retraités sont dedans !

  1. Je n’est pas de mot pour la bassesse de ce gouvernement qui ne me représente pas. Je soutiendrai toutes les actions que proposera l’USR CGT
    Rien ne va changer pour les plus en difficultés, il n’y a que ceux qui luttent qui peuvent changer les choses
    Mireille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>