Un « oubli » (pas) par hasard

 Jean-Paul Delevoye dans sa déclaration d’intérêt ( que doit remplir tout membre de l’exécutif ) a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance et sa fonction d’administrateur au sein de l’Ifpass, l’Institut de formation de la profession de l’assurance.

Pur hasard.
Rien à voir avec le fait qu’il saccage les retraites par répartition.
Et hasard aussi si le gouvernement a accordé une fiscalité super avantageuse pour ceux qui placent leur argent dans des fonds de pension en avril dernier.

 » Pour moi, ce n’était pas important . C’est une omission par oubli », a-t-il répondu, ce dimanche »
Ben voyons….

Oup ! Moi aussi j’avais « oublié » de vous rappeler, par la même occasion qu’Emmanuel Macron avait reçu à plusieurs reprises Larry FINK (1), le patron du fonds américain BlackRock qui souhaite la casse des retraites par répartition !

Et ce n’est pas par hasard !

(1) Peu après la prise de ses fonctions, Macron a invité Larry Fink, le Pdg du fonds spéculatif américain BlackRock dans des entretiens à huis clos. Emmanuel Macron veut favoriser les privatisations en France. A cet effet, le Président de la République a crée une commission dont l’un des membres n’est autre que le patron de BlackRock France, Jean-François Cirelli. Cet ancien conseiller du président Chirac ne cesse de réclamer un recours accru aux fonds spéculatifs pour l’assurance vieillesse. Ce dernier milite pour le recours aux fonds spéculatifs pour les retraites.

Comments are closed.