Le Tour de France: la CGT est un peu chez elle !

On est à chez nous à Cannes mais on est chez nous aussi sur le Tour de France
….
Je me devais d’expliquer pourquoi la CGT était présente sur le Tour et cela depuis 1947.

En effet,cela fait maintenant 72 ans que la CGT a sa place sur chaque Tour de France.
Contrairement aux autres marques, qui verse à ASO, l’organisateur du Tour, entre 300 000 et 1 million d’euros, le syndicat n’a pas à mettre la main au portefeuille pour pouvoir en être. « C’est une tradition qui remonte à 1947 puisqu’à l’époque, les organisateurs avaient décidé d’inviter tous les titres de presse qui avaient pris part à la Libération du pays. Et notre journal en faisait, bien sûr, partie.

Il faut savoir que le syndicat choisit à l’avance les étapes « intéressantes ». A l’aide du roadbook, il regarde celles qui vont attirer les foules. Généralement il s’installe là il y a plus d’entreprises. C’est l’occasion de voir des copains, de s’en faire d’autres.lL arrive aussi que le syndicat soit la cible d’insultes de la part de spectateurs. car ils pensent que la CGT va mettre le bazar.

Mais il y a beaucoup d’applaudissements quand la caravane passe. Et aussi des pouces en l’air, des « allez la CGT ! », des « merci pour tout », des salariés qui ont tenu à prendre leur pause pendant le passage de la caravane.

On se souvient de la présence des retraités CGT 13 au Rond Point du Prado , pour l’étape marseillaise du Tour 2017

Voilà c’est aussi ça le Tour de France…c’est la CGT qui est chez elle.

 PS : Pardon à Bernadette Leydier‎ qui a écrit la quasi-totalité de cet article, pour les ajouts que j’ai pu y faire !

Anecdote du Tour :  Lors d’une course cycliste organisée à Limoges pour les 120ème anniversaire de la CGT,  (c’ est le lieu de naissance de la CGT en 1895) Poulidor n’ a pas osé refuser le drapeau qu’ un camarade lui a tendu..Je ne suis pas sûr qu’il l’avait demandé….mais il ne l’a pas refusé  !

Comments are closed.