Exploités au travail, délaissés à la retraite!

Dans notre société, le salarié est exploité au travail. Dès qu’il ne rapporte plus dans la production des richesses, il est abandonné par les divers gouvernements successifs depuis des décennies. En invoquant les déficits, des réformes ont été promulguées. Toutes contribuèrent à les diminuer. En la détachant de l’évolution des salaires, en la branchant sur le coût de la vie, elles perdent du pouvoir d’achat. Les évaluations par rapport aux prix ne correspondent pas à la réalité. L’augmentation du plafond de la Sécurité sociale progresse davantage que celle des pensions bloquées depuis des années. Les petites retraites s’accumulent en dessous du seuil de pauvreté. Celles qui sont établies au moment de la retraite diminuent par rapport au plafond de la Sécurité sociale. Les disparités connues notamment celles des femmes et des hommes persistent, s’aggravant injustement. La différence atteint 40% en évaluant les périodes d’absence de salaire pour élever leur enfant.

Baisse du pouvoir d’achat des retraités, augmentation des profits

D’un côté, les salariés et retraités perdent du pouvoir d’achat et supportent toutes les conséquences de la politique antisociale. De l’autre, elle favorise ceux qui détiennent les moyens de production et de la finance. Ils accumulent le profit avec les allègements fiscaux, les subventions étatiques et la baisse de leurs cotisations sociales. Le gouvernement s’obstine à ne pas prendre en considération l’importance des 15 millions de retraités qui contribuent à l’évolution économique en tant que consommateur. Ils participent de plus en plus à la vie collective comme bénévoles dans les associations et œuvres sociales. Le ras-le-bol, toutes les organisations syndicales de retraités viennent de manifester dans tout le pays notamment pour l’augmentation des retraites. Ces 15 millions d’électeurs possèdent par leur suffrage le moyen d’exprimer leur volonté. Se laisseront-ils influencer par des promesses qui ne seraient pas appliquées par les élus ? Leur avenir dépend d’eux.

Comments are closed.