Ce que Macron ne dira pas mardi soir

La fin de l’année s’annonce rude pour les portefeuilles. Déjà impactés par la hausse des prix de l’énergie, le budget des Français risque de s’alourdir encore dès ce mois de novembre.
« Moi, j’anticipe une inflation beaucoup plus forte que ce qui est annoncé par l’Insee. On est à 2,6% en France, mais on est à 5,5% en Espagne, 5,4% en Allemagne, 5% aux États-Unis… ». Cette inflation  devrait, entraîner de fortes hausses de prix.
« J’anticipe qu’il va y avoir une sacrée hausse des prix dès ce mois-ci dans tous les magasins de toutes les enseignes, à la fois sur l’alimentaire : sur les pâtes, les huiles ; énormes sur le café et le cacao… Il va y avoir des hausses de prix sur le non-alimentaire de tout ce qui venait avec la filière asiatique : le bricolage, le matériel de cuisson, la hi-fi, son, stéréo… Ça, ça va impacter pour Noël ».

Non, non, Macron ne vous dira pas cela mardi soir, pas plus qu’il va augmenter les pensions du % de l’inflation constatée,  mais c’est  Michel-Édouard Leclerc, le président du comité stratégique des centres commerciaux E.Leclerc, invité sur CNews ce matin 08/11/21 ,  qui  a expliqué craindre une inflation bien plus forte qu’annoncée en France et donc une hausse des prix.

 Le blocage des prix sur les produits de premières nécessités devient donc une URGENCE !

 

Comments are closed.