Est-ce qu’on combat le virus avec des matraques ?

EST-CE QUE LEUR  VIRUS S’ APPELLE             » LA JEUNESSE » ?

Après 246 jours de couvre-feu, de limitations de déplacements, d’autorisations de sortie, le gouvernement a cru qu’il allait pouvoir empêcher les jeunes de se rassembler pour la fête de la musique !
Mais la jeunesse avait besoin de se  retrouver, de vivre enfin après ces mois d’enfermement, et on la comprend !

Alors que la fête battait son plein à l’Elysée avec bien plus de 6 personnes rassemblées (!) au son d’une musique électro avec comme invité le jeune chanteur Justin Bieber pour “parler à la jeunesse (!)”, les images de la gestion de la fête de la musique à Paris et à Nantes sont terribles. Gazage, matraquage des jeunes rassemblés pour danser et chanter.

N’oublions pas non plus avec quel acharnement (Voir ci-dessous, Redon, ils savaient…) la police est intervenue à la fête techno de Redon, la veille de la fin du couvre-feu, les  LBD arrachant la main d’un jeune et en blessant d’autres, détruisant le matériel de sonorisation.

Et même si leur musique ne plait pas à tout le monde (jadis c’était le rock qui faisait peur), a-t-on le droit de casser au lieu de saisir ?

Ce gouvernement s’enfonce dans un autoritarisme violent à l’égard de la jeunesse qui fait craindre le pire. Et il s’étonne que les jeunes ne votent plus !

 À 2 h 57, REDON, ILS SAVAIENT…
…ET RIEN N’A ÉTÉ FAIT POUR SECOURIR LE JEUNE HOMME  A LA MAIN ARRACHÉE
Source Médiapart-Extraits-

… ces mêmes agents apportent des précisions au centre opérationnel : « blessé à la main arrachée ».
 … Contre toute attente, les gendarmes ne prennent aucune décision, ni celle de porter assistance au blessé ni celle de procéder à son évacuation en sécurisant l’accès d’une ambulance.

…Enfin, si le préfet est resté peu loquace sur la nature des blessures des gendarmes, ce compte-rendu précise qu’il y a « cinq blessés légers ». Trois autres sont également mentionnés pour un nez cassé, un orteil écrasé et une perte de connaissance.

… Contrairement au jeune amputé, tous ont pu être secourus. …, ainsi que le retranscrivent les gendarmes, à 4 h 22, leur passage a bien été sécurisé pour « trois gendarmes évacués par les pompiers ». 

…Après avoir « constaté que parmi les manifestants, l’individu a été évacué », à 4 h 53« une patrouille actuellement au CH [centre hospitalier] Redon confirme l’hospitalisation d’un jeune homme qui est soigné pour une main qui a été arrachée ».

One thought on “Est-ce qu’on combat le virus avec des matraques ?

  1. Et ça continue ,encore et encore!!!! mais jusqu’à quand allons-nous subir ces matraquages ? la covid à très bon dos , ce gouvernement et ses sbires policiers gendarmes ira jusqu’ou ? tout est maintenant prétexte pour aller vers la répression qui nous conduits dans les bras de la dictature la plus dure …car en France on ne fait pas les choses à moitié !!!!Il faut arrêter les massacres hier GJ aujourd’hui les jeunes qui en ont marre des incapables qui gouvernent ..Et demain ce sera qui ..les vieux…les handicapés..les travailleurs mécontents?