Les bonnes âmes lessivent leur conscience

Nous appelons de nos vœux une révolte morale afin qu’un changement de direction s’opère dans le soin réservé aux aînés, afin surtout que les plus vulnérables ne soient jamais considérés comme un poids ou, pire, comme inutiles ».
déclarent des personnalités dans une tribune publiée dans Ouest-France.
Ah, les bonnes âmes qui lessivent leur conscience devant les cadavres des vieux morts dans les maisons de retraites.
Ce n’est pas une question de « révolte morale », mais de « révolte politique » pour ne pas employer le mot « révolution » trop marqué par la violence, mais pourtant il s’agit bien de révolution, c’est à dire d’un bond qualitatif d’un état à un autre état.
Chers signataires, au grand coeur, à l’empathie infaillible, si vous voulez que cesse « l il faut changer de système, il faut éradiquer le capitalisme de la surface de la planète, car le capitalisme est incompatible avec la morale.
…/…
Maurice Brandi

Comments are closed.