Les Samedis Culture de Grand-mère … Acte 19

Pour Mamie anti guerre et contre les marchands de canons, notre ami Frédéric Mignot nous fait parvenir cette parodie que  vous allez fredonner en la parcourant , j’en suis sûr !

 LE CASSEPIPE

Sur l’air de Les remparts de Varsovie de Jacques Brel)

Madame s’est promenée sur les remparts de Varsovie,
Madame a officié pendant des années au Mali
Madame s’est régalée tant qu’elle a pu en Somalie.
Madame tant qu’elle peut, prend des vies.
Madame provoque partout des drames et des ignominies.
Madame a pris son pied au Kosovo et en Serbie.
Madame pousse souvent les êtres humains vers la folie.
Hélas Madame est bien servie.
Pendant c’ temps-là, oui, tous les soirs
Moi, l’ marchand d’armes j’dîne au caviar.
Madame a suscité tant de douleurs et de souffrances.
Madame a des desseins un peu partout en permanence.
Madame dissémine ses mines au p’tit bonheur la chance
Madame fait des morts à distance.
Madame vit de notre bêtise et de notre ignorance.
Madame se complait dans la boue de notre intolérance.
Madame sait remplir les fosses communes avec aisance.
Madame apprécie la vaillance.
Pendant c’ temps-là, oui, tous les soirs
Moi, l’marchand d’armes, j’dîne au caviar.
Madame a pu s’en donner à coeur joie en Indochine.
Madame fait tourner les planches à billets et les usines.
Madame a engendré des générations orphelines
A grands coups d’orgues de Staline.
Madame apprécie plutôt les carnages que la mort fine.
Madame aime l’armée d’ terre et l’aviation et la marine.
Madame fait croire qu’elle est chirurgicale et clean
Mais s’abreuve d’hémoglobine.
Pendant c’ temps-là, oui, tous les soirs
Moi, l’ marchand d’armes, j’dîne au caviar.
Madame veut des civils et pas seulement des armées.
Madame épargne les généraux tapis dans leurs quartiers.
Madame peut être civile si y a queq’ chose à en tirer.
Madame peut même se camoufler.
Madame la guerre n’aime pas lorsque les conflits sont réglés.
Madame aime que l’addition aux perdants soit facturée.
Madame me paye ma rolls, je suis pas prêt d’voir les huissiers
Ni de voir voir ma fortune baisser.
Pendant c’temps-là, oui, tous les soirs
Moi l’marchand d’armes, j’ dine au caviar.
BIS.

Comments are closed.