Vacciner en premier les résidents des Ehpad

La Haute autorité de santé  vient de recommander de vacciner en premier les résidents des Ehpad

Les personnes âgées résidant en Ehpad doivent être vaccinées en priorité « à l’arrivée des toutes premières doses » de vaccin contre le Covid-19, estime la Haute autorité de santé, « compte tenu du nombre limité de doses qui seront disponibles au démarrage de la campagne de vaccination ».

Pour cette future campagne, l’autorité sanitaire définit « cinq phases progressives »* avec une ligne directrice : « protéger en priorité les plus vulnérables et ceux qui s’en occupent »

Certes, s’occuper des personnes les plus vulnérable est une noble attitude,… qui cache une fois de plus les manquements d’une commande conséquentes du futur vaccin.  Et omettre de préciser que nous n’avons encore aucun recul suffisant pour  connaitre les éventuels effets indésirables et sur la durée de l’immunité et le degré d’efficacité en fonction de l’âge et des comorbidités des différents vaccins proposés sur le marché, c’est un peu entacher cette volonté de bien-faire en confondant vitesse et précipitation !

Et lorsque les producteurs de vaccins contre le Covid-19 craignant des effets secondaires liés à la rapidité de leur développement, signent des clauses avec les pouvoirs publics pour que les États prennent en charge les indemnisations en cas de survenue d’effets indésirables pour ne pas  assumer les éventuelles indemnisations financières des victimes potentielles, cela fragilise un peu plus la confiance des français envers cette vaccination.. Les sondages récents sont éloquents : ainsi, plus de quatre Français sur dix disent qu’ils n’accepteraient pas de se faire vacciner contre le coronavirus, selon une récente étude de la Fondation Jean Jaurès, corroborée par un sondage réalisé par Ipsos.

De plus, cette vaccination ne sera-t-elle pas rendue obligatoire de fait dans les Ehpad  s’agissant de personnes « faibles et vulnérables » ?

Après les manquements  lors de la Première vague dans les EHPAD, allons-nous assister à un nouveau couac dont seront victimes nos aînés, « cobayes » de ce nouveau vaccin ?

  Les 5 Phases

  1. Les résidents des Ehpad, les salariés de ces établissements « qui présentent eux-mêmes un risque de forme grave [professionnels de plus de 65 ans et/ou avec comorbidité(s)] »
  2. L’ensemble des personnes âgées, en commençant par « les personnes ayant plus de 75 ans, puis les personnes de 65 à 74 ans ayant une comorbidité, puis les autres personnes de 65 à 74 ans », ainsi que les « professionnels du secteur de la santé, du médico-social et du transport sanitaire, en priorisant les professionnels âgés de plus de 50 ans » ou présentant un facteur de risque de forme grave.
  3.  L’ensemble des personnes de plus de 18 ans ou de moins de 50 ans mais à risque de forme grave du fait de leurs comorbidités » ainsi que « l’ensemble des professionnels du secteur de la santé et du médico-social » et les « professionnels issus des secteurs indispensables au fonctionnement du pays » (sécurité ou éducation par exemple).
  4. Les professionnels dont l’environnement de travail favorise une infection [contacts réguliers du public, milieu clos...] » et aux « personnes vulnérables ou précaires ayant un pronostic moins favorable en cas d’infection par le Covid-19 [résident en hôpital psychiatrique, sans domicile fixe, détenus...]
  5. Enfin,  « sous réserve que les allocations de doses vaccinales auront été suffisantes pour vacciner chacune des populations prioritaires, la vaccination des personnes de plus de 18 ans et sans comorbidité pourrait alors être initiée ».

2 thoughts on “Vacciner en premier les résidents des Ehpad

  1. Commencer à vacciner les personnes les plus vulnérables serait souhaitable si on connaissait les risques que ce vaccin présentes réellement ?
    Comment ne pas penser que si on voulait faire de la place dans les EHPAD
    on ne s’y prendrait pas autrement.
    Faudrait sûrement mieux dépister les porteurs du virus ,
    proposer aux plus fragiles un isolement dans des préventorium pour renforcer leur défense immunitaire ,
    Et soigner les malades dans des sanatorium;

    A bord des des bateaux de croisières et des hôtels de luxe il y a déjà tout ce qu’il faut pour héberger ces concitoyens

  2. moi j’ai 74 ans et je ne me ferai pas ,mais du tout vacciner .aucun pouvoir ne me l’imposera .Je n’ai pas confiance dans ce vaccin prématuré .Pourtant je suis pour les vaccins .on devrait lancer une campagne contre ce vaccin . A quand un service Public du médicament ?